MYMB immobilier est une entreprise leader dans le secteur de la promotion
immobilière au Maroc. La priorité principale du groupe est de concevoir et réaliser
des projets immobiliers de qualité pour satisfaire les attentes de ses clients et de ses partenaires.

MYMB immobilier concentre et met la polyvalence de ses compétences, au service
d'une offre large de produits et de services et s'engage à travers ses différentes
réalisations à l'amélioration du paysage urbain au Maroc.

Grâce à une équipe compétente professionnels et à un partenariat solide avec tous ses
collaborateurs spécialisés dans le secteur de l’immobilier, notamment les institutions
financières et internationales, MYMB a réussi à se hisser au rang des leaders
nationaux du secteur.
Passant de logement social au moyen stantading , nous avons met nos clients au top de notre priorité

Depuis notre création , MYMB immobilier s'est engagé à être est un créateur d'espaces de vie
structurants , bien plus que des murs, nous construisons un changement dans la vie des gens
dans le but de générer des attitudes positives .

MYMB accorde une place de choix à la qualité des espaces extérieurs et intérieurs ainsi qu'à
l'aspect esthétique de l'ensemble des bâtiments, dans le souci de vous offrir un cadre
harmonieux et agréable à vivre .

Et pour cela nous avons mis au centre de notre intérêt la recherche permanente des moyens et
conditions à l’émancipation et au bonheur de nos clients.
Grâce à votre confiance, nous sommes déterminés à relever tous les défis.

Logement social

Le royaume chérifien a relancé sa politique de construction
de logements sociaux, pour permettre à un million et demi de
personnes ayant des revenus faibles de vivre dans des appartements
dignes. Pour cela, il a mis en place des facilités fiscales
au profit des sociétés immobilières des ménages. Et projette
de construire 300 000 logements sociaux au cours des dix
prochaines années.

Faciliter l’accès des ménages à faibles revenus à la propriété immobilière

Pour inciter les promoteurs immobiliers à réinvestir dans le parc immobilier social, la nouvelle loi de finance marocaine
entrée en vigueur début janvier leur offre plusieurs avantages fiscaux : exonération de la TVA, exemption de l’impôt sur
les sociétés, réduction des droits d’enregistrement et de timbres, baisse de la taxe spéciale sur le ciment. Des mesures
incitatives, à en croire le patron de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), Youssef Ben Mansour :
« Les avantages accordés permettront un retour sur l’investissement dans l’immobilier, avec tout ce que cela peut avoir
comme conséquences en matière d’ouverture de nouveaux chantiers, de création d’emplois et de vente de matériaux
de construction », a-t-il déclaré en début d’année, dans un communiqué de presse.

La même loi prévoit des facilités pour devenir propriétaires, aux 1 500 000 Marocains qui sont concernés par
les logements sociaux. Elle définit comme logement social « toute habitation dont la superficie couverte est comprise
entre 50 et 100 m2 et le prix de cession n’excède pas 250.000 DH, hors taxe ». L’acquéreur d’un tel logement bénéficiera
d’un remboursement de la TVA par l’Etat. Le montant de son prêt bancaire sera également déduit de son revenu imposable.

Reste la question des fraudes. Pour empêcher les spéculateurs immobiliers de profiter des facilités ainsi offertes,
le gouvernement marocain exige du nouveau propriétaire qu’il fasse de l’appartement acheté sa résidence principale.
Il doit pour cela fournir une attestation délivrée par l’administration fiscale. S’il souhaite le revendre, il devra d’abord
y vivre au moins pendant quatre ans. Les promoteurs immobiliers quant à eux doivent construire des logements,
sous peine de se voir retirer , au profit d’autres opérateurs, les terres qui leur ont été attribuées.